FSE Transition-insertion

Résultat de recherche d'images pour "logo fse"

Diapositive15    Cliquer sur l’image

Depuis 2009, l’AWIPH est partenaire du projet « Transition-Insertion »; projet développé sur base d’un constat : celui de la rupture face au monde du travail des jeunes sortis de l’enseignement spécialisé de forme 2 et 3. L’ambition du projet est d’éviter cette rupture en assurant la transition entre la fin de la scolarité et la vie active ainsi qu’une insertion socioprofessionnelle rapide. Pour ce faire, une fonction nouvelle a été créée afin de leur offrir un accompagnement lors de cette transition, il s’agit de la fonction de référent-coordinateur.

OBJECTIFS DU PROJET

Ce projet, coordonné par le Centre de Coordination et de Gestion des programmes européens de la Fédération Wallonie-Bruxelles (CCGPE) – Enseignement obligatoire, entend favoriser l’insertion socio-professionnelle rapide en accompagnant les jeunes sortant de l’enseignement spécialisé de forme 2 et 3 dans leur transition au sortir de l’école.

Une solution innovante

Ce soutien à la transition est réalisé grâce à l’action d’un référent-coordinateur, fonction assumée par des professeurs, des éducateurs ou d’autres membres de l’équipe pédagogique des écoles d’enseignement spécialisé participant au projet.
Leur mission est d’orienter le jeune et de le soutenir dans ses démarches d’insertion en le conseillant et en activant les réseaux d’intervenants ainsi que de lui renseigner les structures à mobiliser en fonction de son projet professionnel. Ce processus comprend un travail autour du développement personnel des élèves inscrits dans le projet. En effet, le travail individuel avec le jeune est axé sur la découverte de ses propres ressources et valeurs et tend à inscrire l’élève en tant qu’acteur de son projet personnel et professionnel. Il est également essentiel d’instaurer un climat de confiance entre les intervenants : le référent, le jeune et sa famille. D’autant que dans cette dynamique, le référent devient bien souvent une personne ressource au-delà même de la scolarité. Le temps du suivi est de 16 mois : cela couvre la dernière année de l’enseignement et le semestre qui suit la sortie de l’école.
Des résultats
Les résultats du projet sont encourageants, tant au niveau de la transition des jeunes concernés : 93% de sorties positives en 2013 tant qu’au niveau des écoles concernées puisque celles-ci ont doublé lors de la programmation passant de 5 à 10. Les écoles qui sont actuellement impliquées dans le projet sont situées dans les provinces de Liège et de Namur.
C’est pourquoi, afin d’en assurer la pérennisation, une nouvelle candidature a été introduite auprès du Fonds Social Européen dans le cadre de la nouvelle programmation 2014-2020.
Les partenaires du projet (septembre 2014)
• Centre de Coordination et de Gestion-Enseignement obligatoire
• EWETA
• FEBRAP
• AWIPH
• PHARE
• FOREM
• ACTIRIS
• CSEF, MIRE, CPAS, SAJA, CFP, etc.

 

https://www.awiph.be/awiph/projets_nationaux/transition-insertion/transition-insertion.html

Pour les photos rendez-vous dans la galerie.